Le moustique tigre arrive en Belgique. Faut-il s’en inquiéter?

Moustique tigre

Le moustique tigre arrive en Belgique. Faut-il s’en inquiéter ?

Son profil et ses risques

Le moustique tigre – de son nom scientifique « Aedes Albopictus » –  est une espèce d’insectes diptères originaire d’Asie du Sud-Est. Mais c’est aussi et malheureusement, l’une des cent espèces les plus invasives au monde. Ainsi on le retrouve, à ce jour, dans pas moins de 100 pays sur les cinq continents. Qui plus est, le réchauffement climatique permet à cet insecte de s’installer dans de nouvelles régions lentement mais sûrement.

C’est un moustique très spécifique d’aspect. D’une taille d’environ 0,5 cm, ce moustique porte bien son nom. Il est de couleur noire avec des lignes blanches.  Ainsi, si vous regardez la photo d’illustration de cette article, vous devriez le reconnaître facilement s’il croise votre chemin à l’avenir.

Néanmoins et à l’encontre des autres espèces, ce moustique est fort agressif. Il a aussi la particularité de piquer en journée et pas uniquement à l’aube et au crépuscule.

Le principal problème c’est qu’il est capable de transmettre, si il est lui-même infecté, des espèces d’arbovirus. Parmi ceux-ci, citons les Chikungunya, virus Zika et dengue. Dès lors et en cas de piqûre toujours bien la désinfecter.

Son habitat

En France, ces moustiques se retrouvent surtout en milieu urbain et en zones habitées. Toutefois le moustique-tigre privilégie les eaux stagnantes et l’ombre. Laissez un pneu à l’abandon ou des pots à fleurs remplis d’eau en-dessous d’un arbre et vous avez le milieu adéquat pour sa prolifération.

En 2019, le moustique-tigre avait été observé dans 51 départements français. Mais aujourd’hui, nous en sommes déjà à 57 départements. C’est la moitié de la France qui a été conquise. Si vous rencontrez un moustique de ce type en France, il y a lieu de le déclarer sur un site dédié. En voici le lien :

https://signalement-moustique.anses.fr/signalement_albopictus/

Mais comme les chenilles processionnaires, l’invasion remonte lentement vers la Belgique.

Ainsi et en Belgique, on a commencé à en voir sur certaines aires d’autoroute ou dans des produits de jardineries faisant penser qu’ils sont arrivés dans notre pays via le transport routier.

Mais à notre connaissance, en Belgique, il n’y a pas encore d’obligation de remonter les observations sur un site dédié. Si vous êtes intéressé et si vous voulez en apprendre plus, voici deux sites qui en parlent :

http://www.reflexions.uliege.be/cms/c_358639/le-moustique-tigre-arrive-en-belgique

https://www.naturalsciences.be/fr/news/item/8990

Alors, le moustique-tigre doit-il nous inquiéter ?

Si, dans la moitié de la France où le moustique-tigre est bien implanté, une surveillance active est requise, en Belgique, les cas sont encore fort rares.  Mais être informé de son existence et savoir le reconnaître est, déjà, une première étape pour s’en protéger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DEVIS